Vrai ou Faux : Il Faut Privilégier les Aliments Allégés

Privilégier les Aliments Allégés

Les aliments allégés font de plus en plus parler d’eux et ce, en des termes souvent contradictoires. Nombreuses sont les théories concernant les bonnes pratiques alimentaires et les aliments light sont souvent mis en avant, que ce soit dans le cadre d’un régime amincissant ou pour des conditions médicales telles que le diabète.

Quelle est la vérité sur les aliments allégés ? Quelles sont les vérités tendant à émerger concernant ces aliments pensés un temps, être des produits miracles ?

 

Que Savons-Nous sur les Aliments Allégés ?

Les aliments allégés ont envahi nos rayons alimentaires et les sections diététiques de nos magasins, et ce depuis les années 60. En effet, le lait écrémé a été autorisé sur le marché à cette période. Depuis, les sociétés de marketing ont accumulé les campagnes publicitaires tonitruantes sur leurs bienfaits, tant et si bien que nous avons fini par croire aux bénéfices des ces produits sans toujours considérer leurs dangers.

 

Quel Aliment Peut Être Appelé Allégé ?

Un aliment porte la mention “ allégé ” s’il comporte 25% moins de nutriments ou calories par rapport à un produit de référence. La législation n’imposant pas que l’allègement porte sur tout, le fabricant choisit si l’aliment va être réduit en sucres, matières grasses, sels ou calories.

 

Quiz – Vrai ou faux

Vrai : les aliments allégés en graisses contiennent souvent des édulcorants, sirop de glucose ou fructose
Vrai : les aliments allégés en sucres contiennent généralement plus de matières grasses.
Vrai : les aliments allégés, faibles en sucre sont recommandés pour les diabétiques.
Vrai : les aliments allégés étant moins “rassasiant” on a tendance à augmenter la quantité consommée.

Faux : les aliments allégés comportent moins de calories.
Faux : les laitages allégés sont meilleurs pour la santé.

 

Quels Aliments Allégés Choisir ?

Après les promesses et louanges, il semblerait que les informations contraires s’accumulent.

Afin de savoir si les produits allégés le sont réellement – et allégés en quoi exactement – la réponse est sur les étiquettes, à condition de savoir les lire et les interpréter. Les étiquettes comportent le taux de protéines, lipides, glucides et calories et sont la seule indication attestant de la qualité que cet aliment peut apporter à votre régime alimentaire.

Après avoir été allégés de leurs matières grasses, ces produits ont perdu leur attrait car n’ont plus beaucoup de goût et deviennent quasiment immangeables. Ces graisses sont donc remplacées par d’autres ingrédients pouvant être tout aussi caloriques notamment du sucre.

Les sucres de remplacements tels que l’aspartame sont des additifs généralement totalement chimiques qui ne sont pas assimilés et sont très mal digérés par l’organisme.
Les matières grasses et sucres agissent aussi comme conservateurs, les retirer du produit nécessite leur remplacement par des agents synthétiques.

Une fois les sucres et matières grasses enlevés, la texture du produit est altérée et nécessite l’ajout d’épaississant, gélifiants, liants, émulsifiants et stabilisants.

Pour garder quelque attrait de goût aux produits, les sociétés agro-alimentaires créent des recettes qui rendent les aliments allégés plus savoureux. Les industriels ne peuvent mettre sur le marché des produits n’ayant aucune saveur.
D’autre part, le consommateur éduqué (et informé) ne veut plus avoir de “faux sucres” dans son alimentation ; le marché s’ouvre donc à des produits de substitutions naturels (tel que le Stevia pour remplacer le sucre de canne).

L’efficacité des régimes ne réside pas dans les aliments allégés, mais plutôt dans le fait qu’il faut équilibrer ses repas, réduire les portions, ne pas sauter de repas, manger le plus naturellement possible (des produits frais plutôt que déjà préparés) et bouger davantage.

Laisser un commentaire