Vrai ou Faux : Il Faut Manger Plus Quand Il fait Froid

Manger Plus Quand Il fait Froid

Parmi les idées reçues sur l’alimentation, persiste celle de saison : il faut manger plus quand il fait froid. Les agapes de fin d’année sont assez difficile pour notre organisme, en terme de calories et d’excès ; si l’on ne fait pas attention et nous jetons sur les plats riches tout au long de la saison,
le réveil printanier risque d’être difficile

Le corps est une machine merveilleuse et bien réglée. Toute l’année, il travaille pour conserver une température corporelle de 37ºC, et puise dans ses réserves afin de continuer à fonctionner en cas de privations. Toutefois, par mesure d’économie et de préservation, il a tendance à stocker et rechigne à brûler ces mêmes réserves lorsqu’il fait froid.

Manger plus quand il fait froid : la théorie

Pour lutter contre le froid, il faut produire davantage d’énergie (donc brûler plus de calories), ce qui requiert une alimentation appropriée.

Mythe

Pour soutenir le besoin en énergie, il faut manger davantage et plus gras.

Réalité

À moins que notre activité professionnelle soit très intense et en extérieur, notre confort moderne ne nous laisse plus exposés aux éléments; la lutte est donc inutile.

Quelle alimentation hivernale adopter ?

Sortons des idées reçues sur l’alimentation d’hiver – il n’est pas nécessaire de manger plus quand il fait froid, ni plus riche. Voici ce que les professionnels de la santé préconisent:

  • Ne boudons pas les hydrates de carbones et féculents qui tiennent au corps et se transforment en énergie. Cependant, si l’on ne pratique pas d’activité sportive régulièrement, il est préférable de réduire les portions.
  • Luttons contre la déprime due au manque de soleil, grâce aux aliments riches en vitamine D tels que le saumon frais. Pas une fan ? Essayez les gélules d’huile de foie de morue.
  • Consommons des jus d’oranges frais afin de booster notre système immunitaire grâce à leur vitamine C mais aussi salades de fruits frais (kiwi) et le plein de légumes verts (épinards par exemple, également riches en fer).
  • Les fibres doivent conserver leur place prédominante afin de ne pas paralyser notre système digestif.
  • On peut se réconforter grâce aux bons ragoûts et soupes, en gardant la main légère sur les graisses. La raclette est de saison, conviviale, mais pensez à l’alléger et ajoutez de la verdure (fromage, pommes de terre et charcuterie se logent volontiers sur les hanches).

Petits trucs pour lutter contre le froid

Même si l’on est bien habillé et bien au chaud, la perception du froid nous incite à vouloir du confort et du douillet. Que faire ? Manger chaud, bouger et boire chaud (pas du vin chaud, mais du thé, des infusions ou un bon chocolat, à condition d’éviter la brioche avec !)

Notre alimentation doit être adaptée à nos besoins, à notre mode de vie et aux saisons. L’hiver, nos envies changent de façon encore plus significative que nos besoins, et les tentations sont plus nombreuses : cocooner, moins sortir (donc bouger moins) et des choix alimentaires lourds et riches. Les conséquences sont catastrophique non seulement sur notre tour de taille, mais aussi notre santé et notre niveau d’énergie.

Laisser un commentaire